On-line:  0. : 0 [..]



: 2285
: 10.11.08
: ,
: 0
   : 17.01.17 21:39. : , .11-12


TOME XI

3 Janvier 1991

Soir

Un phénomène mystérieux
Toute la journée, jai été dans cet écrasement suppliciant et ces coups de boutoir qui pilonnent par terre à travers le dos. Ce soir, avant de me coucher, je suis allé comme dhabitude dire bonsoir à Sri Aurobindo et à Mère. Comme dhabitude, je me suis mis à genoux devant la cheminée où se trouve la grande photo de Sri Aurobindo. Mes mains étaient posées en haut sur le rebord de la cheminée et jétais à genoux. Et subitement un Torrent de Puissance est monté de sous mes genoux du sol pourrait-on dire et a envahi tout mon corps comme une marée formidable qui montait, montait, gonflait tout le corps, jen avais plein les cuisses, le ventre, le dos, ça traversait les épaules, le cou, la tête, montait-montait sans obstruction au-dessus de la tête. Une marée continue. Un torrent irrésistible qui gonflait tout le corps (je dis bien tout : ce nétait pas un filet ou un éclair : cétait massif, mais merveilleusement massif). Et ça semblait sortir du sol, comme sil ny avait plus de butoir, plus dobstacle à pilonner, plus de Mur en dessous . Lécluse était ouverte den bas. Et alors, aucune douleur, aucune obstruction dans le corps, cétait un extraordinaire gonflement torrentueux qui montait-montait-montait et se perdait là-haut tout mon corps était tiré vers le haut comme si jallais être soulevé vers cette photo de Sri Aurobindo. Cétait étonnant et miraculeux.
Le phénomène aurait pu continuer et continuer mais quelque chose dun peu pudique en moi ( ! ) na pas voulu insister , comme si je ne voulais pas forcer Sri Aurobindo ( ! ) Et cétait lheure de me coucher.
Ce matin, 4 Janvier, comme je regarde encore ce phénomène, il me vient ces mots du Rig-Véda : Le puits de miel sous le roc .
Nest-ce pas, si javais été debout, ça aurait monté de sous mes pieds, mais jétais à genoux et ça montait de sous mes genoux. Il ny avait plus dobstacle en dessous .
Cest peut-être une annonce de lavenir ?

19 Février 1991

Cest tout simplement terrifiant.
Après toutes ces années, je peux dire que cest terrifiant sans honte. Mais sans peur. On est dans le suprême inconnu. Une suprême Porte inconnue qui peut souvrir sur on ne sait pas si ça peut souvrir. Cest tout à fait à lextrémité de la mort. Là où ce nest plus possible mais où cest quand même, ou cest encore si précairement.
Jai donc de nouveau essayé dans cette position allongée.
Aujourdhui le phénomène était plus clair et plus intense, oh !
Je me demandais pourquoi, ainsi allongé, il ny avait plus ce reflux den bas ou ce rebondissement comme si on tamponnait du fer et ça rejaillissait.
Alors jai compris aujourdhui pendant cinquante-cinq minutes cet après-midi où jai vécu chaque seconde impossiblement. Cette foudre entre (descend) avec chaque respiration et elle ne permet pas le reflux den bas, si bien quelle senfonce dans le corps à travers une densité de plus en plus grande, de plus en plus grande, de plus en plus à chaque seconde ou respiration une densité comme si la foudre sempilait de plus en plus, de plus en plus sur elle-même ou à travers cette résistance on est comme une bombe vivante ou un explosif vivant fait de foudre hyper-compressée. Cest tout à fait terrifiant à supporter. On est immobile comme une statue de foudre, les bras le long du corps, et alors on comprend quil faut une totale immobilité : le moindre mouvement ferait tout sauter. Et il faut serrer les dents de toutes ses forces. Même avaler sa salive est un danger. Cest une Densité éclatante et qui néclate pas ou qui sapprête à éclater de seconde en seconde. Je nai jamais supporté pareille extrémité à travers toutes ces années (à moins que chaque jour ne soit une extrémité traversée).
Au bout de cinquante minutes, jai lentement, lentement diminué le rythme ou le débit de la respiration, puis jai bougé un peu les mains, puis lentement remonté les bras jusquà la poitrine, puis, après de longues minutes je me suis lentement redressé, assis au bord du lit. Et jai regardé Mère.
Voilà tout.
Un explosif vivant ou une bombe vivante dans laquelle ça sempile de plus en plus et de plus en plus (on est aussi dans une sorte de formidable fièvre.) Là-dedans, il y a seulement Toi et puis la Vie ou la mort mais une Vie inconnue.
Jamais vécu pareille chose.
Pas un seul reflux den bas. Ça senfonce et ça senfonce à travers quoi ? La mort ? Les millénaires ? Le refus de la Terre ? Des millions dannées de mort pétrifiée.

4 Mars 1991

Il est évident que cette foudre pourrait détruire complètement lêtre humain le faire éclater en miettes. Si elle ne la pas fait (jusquà présent), si cela ne se produit pas, si on la supporte, cela veut dire évidemment quelle cherche un nouveau moyen dêtre ou une nouvelle formule dêtre cest à nous, non pas de trouver la formule, mais de devenir la formule. De la rendre vivable et ambulatoire sur la terre. Cest lhistoire de tous les passages ou toutes les transitions dune espèce à une autre. Cela me parait logique . Il faut que ce nouveau logos sétablisse normalement sur la Terre, comme les singes sur deux pattes.
Cette Foudre est la formule même, comme loxygène + azote + argon.
À partir du moment où le milieu existe, lêtre capable de respirer ce milieu devient nécessairement. Le tout est de faire la première jonction avec ce milieu cest ce que Sri Aurobindo et Mère ont fait.
Il y a des accidents en route, mais cela ne change rien à la formule.
Si lon cherche à comprendre ou à spéculer sur ce que pourrait être lêtre de cette nouvelle formule, on se trompe autant que le petit poisson qui chercherait à spéculer sur la libellule.
Tout ce que je sais, cest que les savants et les papes sont parfaitement ridicules également ridicules.

Dailleurs, je me souviens, Sri Aurobindo disait bien que le but cherché était détablir le Pouvoir supramental sur la terre dune façon normale comme lest aujourdhui le pouvoir mental parmi les hommes.
Le Pouvoir supramental , eh bien

23 Mars 1991

Jai de plus en plus limpression que cette matière telle que nous la connaissons, ces atomes, ces électrons, ces corps, cest la TOMBE, et quil sagit de sortir de cette tombe ou de défaire cette tombe par la puissance et le feu de ce Soleil qui est par-delà les tombes.
Cest cela, les places fortes et réfractaires des Védas, la fausse matière de Mère et le But, cest une autre sorte de matière et de corps, peut-être le corps glorieux . La race divine des Védas.
Jaurais envie de dire : peut-être un big-bang à lenvers ( ! ) juste pour plaisanter un peu.
Plus sérieusement : cest cela, le sens de la nouvelle création .
Si lon déplace ou change un seul atome ce cette bombe terrestre, cest toute la vieille création mortelle qui change ou sécroule.
Cest cela, le sens profond de l Apocalypse .
Cest cela la mort de la Mort.
La fin de lÂge de Fer.
Pour linstant, il faut supporter le poids du Fer et la douleur du Feu.
Depuis le 18 Février je suis dans cette espèce de bombe bouillante de plus en plus, de plus en plus
Cest long.
Mais ce nest rien si cest vraiment la fin de ce Malheur terrestre.
En fait, ça dure depuis le 25 Août 1986.

16 Mai 1991

La densité ou la compression devient si grande dans la bombe que chaque dose nouvelle de foudre ou chaque respiration, à chaque seconde déchire la jonction du cou et des épaules et demande un effort si terrible, presque impossible, pour visser la bouche (ou la valve) sur cette effrayante Densité et lempêcher de refluer vers le haut
Alors on ne peut pas sempêcher de respirer en dépit du bourrage absolu de la bombe et de faire entrer une nouvelle dose de foudre. On visse désespérément la bouche sur cette compression folle, et tout le haut des épaules, le cou, deviennent comme une barre de fer brûlante et déchirante. On ne sait pas comment faire et on le sait de moins en moins. Il faut tenir jusquà l explosion , sil y en a une.
Cest peut-être tout ce barrage atomique du corps quil faut forcer , tout ce scaphandre ou cette capsule irréductible. La tombe corporelle.
La montagne féconde souvrit en deux , dit le Véda
Jai bien limpression que cest cela, le processus de lespèce nouvelle. Je nen vois pas dautre.
Il ne sagit pas de vaincre la mort , qui semble un processus très sage en létat actuel de cette pseudo-humanité surabondante, mais de défaire le principe évolutif tel quil existe depuis quatre milliards et demi dannées : reproduction, nourriture, cannibalisme divers et prison à perpétuité. La sauvagerie, dont nous sommes les derniers spécimens éclairés .

31 Août 1991

La grande Acrobatie.
Peut-être sont-ils en train de me transformer en gelée de méduse (ou bouillie de méduse). Je ne sais plus du tout comment faire marcher mon corps, ça va dans tous les sens mais Ils doivent bien savoir ce quIls font !
Cest cela, le grand surrender physique.

Le corps est comme stupéfait, il se dit : je me souviendrai de ça.
Cest-à-dire tout est possible physiquement.
Si ce nétait pas hyper-fluide, on éclaterait comme un petit ballon.

P.S. Si cela métait arrivé lannée dernière seulement, le corps aurait été dans une panique mortelle (cest-à-dire que la panique aurait produit la mort).
Cest un cataclysme interne pour le corps.

10 Novembre 1991

Je nai pas de doute que le nouveau principe de Matière , cest celui-là même que je respire, difficilement cet air écrasant.
Cest lui qui est en train de sinfiltrer partout dans cette vieille Matière mondiale en décomposition cest le grand désorganisateur de la Mort.
Je me disais que ce nouveau principe de la Matière dont parle Sri Aurobindo était quelque chose à découvrir ou à obtenir mais il est tout découvert ! il dé-couvre la Mort. Le problème est celui du remplacement ou du moment du remplacement du vieux système mortel par le nouveau Le moment où.
Cette fluidité est suffisamment dense pour faire tenir debout les pyramides ou lHimalaya ! Je crois que cest le principe même qui agrège ou désagrège le schéma atomique que nous connaissons.
Jécris ceci après neuf ans de considérations ( ! )
Cest-à-dire que depuis neuf ans, jour après jour, cette densité fluide na pas cessé de grandir qui comprendra ?
Si un organisme humain recevait dun coup ce que je reçois maintenant, il éclaterait en mille morceaux Et que sera demain ?

26 Décembre 1991

Eh bien, il y a un air de lautre côté des tombes et je le res-pi-re.
Et cet air-là est impondérable pour tous les petits poissons électroniques et savants.
Sri Aurobindo et Mère ont insufflé la Vie dans notre tombe. Et cette Vie-là est en train de faire craquer la vieille tombe terrestre.

TOME XII

14 juin 1992

Évidemment, il y a une illusion. Selon nos lois et nos balances électroniques, je ne pèse pas un gramme de plus que d habitude (en dépit de cette tonne ambulante) et je nai pas un degré centigrade de plus selon nos thermomètres (en dépit de ce bloc de feu), et pourtant cest réellement comme je le dis et le décris.
Évidemment aussi, ce sont les lois (ou la loi) dun autre monde, immensurable par nos lois, mais cest mon vieux corps qui supporte cette autre loi.
Et pourtant aussi, cest cette Puissance immensurable et ce Feu immensurable qui font valser les univers ou qui sont au cœur de ces univers.
Je crois bien que l illusion est de notre côté, mais cest dans la Matière et dans le corps quil faut la démolir sans se démolir.
Il faut que le monde et la terre retrouvent leur respiration divine.
Je crois bien que cest la douleur qui est le gardien de l illusion .

9 juillet 1992

La résistance engendre la chaleur même quil faut pour sortir du système.
Cest valable pour le corps dun homme autant que pour le corps dune société ou le corps dun monde.
On peut sortir du système par la mort, mais cest la mauvaise façon (ou une façon provisoire).
Il faut une longue patience avec la douleur du monde comme avec la sienne.

20 juillet 1992

(réflexions) Il na jamais été décrété davance quel serait le juste mouvement du homard ou de la grenouille il y a dû y avoir un premier inventeur de la grenouille ou du homard qui sest servi de la matière à sa disposition pour sadapter aux conditions du moment, au bout dun certain temps cela faisait le mouvement juste : une vraie grenouille ou un vrai homard, et cela se fixait dans une prison bien définie et fonctionnelle .
De prison en prison on est arrivé au petit homme.
La Matière a toujours été malléable à travers les millions dannées.
Il faut inventer une nouvelle manière de modeler la Matière.
LÉvolution a toujours été une manière dinventer une survie dans un milieu périclitant.
Cette survie a toujours été en fait une surmort cette fois-ci il sagit dinventer ou dé-couvrir la Vie tout court.
Le ce-qui-fait-que tout ça bouge et se meut et sinvente, homard ou grenouille ou bébé dhomme. Le Ressort.
La Vie a toujours été une invention de quelque chose pour ne pas mourir.
Tout ce que je peux dire, cest que le nouvelle manière de modeler la Matière est là. Le Ressort qui-fait-que.

15 août 1992

Je sens que cest le Seigneur Suprême qui essaye de sauver la Terre à travers une matière humaine.
Je ne peux pas mexpliquer autrement ce qui se passe dans ce corps.

30 septembre 1992

Un certain automatisme divin semble vouloir sinstaller. Cest le même phénomène que l inspiration , mais dans le physique : si on commence à regarder ce que lon écrit ou ce que lon dit, le fil est coupé et tout se brouille même chose dans le corps : si je commence à faire attention ou à étudier , me rappeler , neuf fois sur dix le mouvement se fausse et je me déchire.
La formule semble tenir à peu près, avec pas mal de nuances ratées, mais il ny a plus ce déchirement atroce.
Mais alors un écrasement fantastique.

Il y a un mental qui observe tout et qui brouille tout nécessaire mais fatal. Cest le passage de lhomme animal à lhomme divin. Sans ce mental lhomme ne serait jamais sorti de sa ronde animale. Avec ce mental, il ne sort pas de son ignorance intelligente coincé dans sa boîte crânienne et atavique, comme la bernique sous son chapeau ! Un animal en plus nocif.
On est en train décraser mon chapeau de bernique quand tout sera bien écrasé et pilonné, il ne restera plus que de lespace et de lAmour. Un homme, enfin.

10 novembre 1992

Parfois on sent que toutes ces fibres pourraient claquer comme autant de cordes de violon.
Une seconde dinattention pourrait être fatale. Mais il y a tout de même une sorte dautomatisme divin qui veille.
On sent que la piste est là en dépit de tout et que cest une piste suprêmement divine et suprêmement conduite.

Je dois dire que cette Puissance de diamant fluide est le plus extraordinaire phénomène qui soit depuis les débuts de la vie sur la terre. Cest une Vie Nouvelle. Et, nécessairement, ce sera une Terre Nouvelle avec des êtres nouveaux.
Un vieil animal peut témoigner.
Les choses vont changer sur la terre. Je peux le dire. Et changer pas par des lois humaines.

3 décembre 1992

Cétait comme une révélation corporelle hier : cette puissance-là, cest lAmour du Suprême.
Une révélation, pour le corps, cest quil reconnait, comme il reconnait le soleil et leau qui coule.

13 décembre 1992

Chaque jour chaque jour, presque chaque heure , cette Puissance devient si démesurée, si formidable, que jen arrive à la conclusion que toutes nos lois physiques sont une sorte dillusion, que lon accepte ou non.
Il y a une illusion.
La douleur est le gardien de lIllusion.
Ce nest pas une illusion bouddhique , cest une illusion dans la matière, dans notre matière.
Et le but de lÉvolution, cest darriver au point de conscience où cette Illusion peut se défaire dans la Matière et dans un corps.

https://flammedalterite.wordpress.com/documents/

: 0 
- 3 [ ]





: 2286
: 10.11.08
: ,
: 0
   : 17.01.17 22:01. : Cest une Vie Nouvelle


"10 1992
... , " " - , ... . - . .
.
. . ... ".

: 0 



: 2560
: 10.11.08
: ,
: 0
   : 09.04.17 18:46. : Un autre physique S..


Un autre physique

Sujata me dit : " Extérieurement on voit, quand vous marchez, c'est comme si les jambes étaient pleines de poids."
Sujata remarque: " C'est un autre physique plus lourd que notre matière, et pourtant (d'une autre façon) plus léger ! c'est contradictoire mais c'est ainsi ! "
C'est le lourd-léger !
C'est le solide-fluide !
Et le bouillant tempéré !
En somme, c'est le poids qui ne pèse rien !

***
Si mon corps n'était pas si écrasé, je me dirais que je suis tout à fait fou.
La seule dénomination commune avec notre monde, c'est la douleur.

***

Est-ce que ce n'est pas non plus " le visible qui échappe à notre visibilité" - un visible physique qui ne se voit pas ! de même qu'il ne pèse pas et échappe à nos balances.
Et alors je me souviens de Mère, dans l'Agenda : "Est-ce que notre matière, ce que nous appelons Matière, n'est justement pas le Mensonge qui doit disparaître ?"
Et alors , aussi, on peut concevoir que tout cet énorme Mensonge disparaisse dans un Néant, tandis que l'autre transparaîtrait ou se manifesterait ou deviendrait visible et " concret " sur cette même Terre ? !
Resterait seulement ce qui est VRAI .

Le moment de la " disparition" serait un peu fabuleux (!)
Ce serait une sorte de changement de rôle ou de changement de côté : le Mensonge deviendrait invisible et comme inexistant, tandis que le vrai serait seul existant .
Mère serait là " comme d'habitude " !

Satprem - Carnet d'une Apocalypse : le 11 novembre 1992 -

: 0 



: 2561
: 10.11.08
: ,
: 0
   : 09.04.17 18:47. : ..




: " , , . "
: " - , , , , , ( ) ! , ! "
-!
-!
!
, , !

***
, , - .
, - .

***

, ", " - , ! , .
, : " , , , , ? "
, , , , "" ?!
, .

"" (!)
- : , .
, " "!

- : 11 1992 -

: 0 
:
1 2 3 4 5 6 7 8 9
     youtube.com                LI



, :          
:
-
-
    GMT  3 .  : 6
: , , ,
, , ,